1936

François Mauriac, Vie de Jésus, Flammarion, p. 266, 1936, Parigi, Francia.

L’une des pleureuses se détacha peut-être et lui essuya la face avec un linge. Véronique est inconnue des évangélistes. Mais elle existe ; ce n’est pas un personnage inventée. Il ne se peut pas qu’une femme ait résisté au désir d’essuyer cette face terrible.

 

 


GUTE-URLS

Wordpress is loading infos from clicart

Please wait for API server guteurls.de to collect data from
www.clicart.it/giacomo/Displa...