inizio XV

(VERONNA id est saincte Vernice)
Au marché me covyent aller,
Mon mesnaige est mis à point,
Car le hault jour de Pasques vient,
Et je n’ay guyere que despendre ;
Ma toille y pourteray pour vendre,
Pour ung pou d’argent amasser.

DEUS
Femme que par cy voy passer,
Veullez ung peu vers moy venir.
Ce drap me preste ung peu tenir,
mon visage en tourcheray.

VERONNA
Sire, voluntiers le feray,
La toille te veul bien bailler,
Car je te voy cy travaillé,
Mont bien employré, la tien.

DEUS
Veronne, bonne femme, tien,
Reploie ta toille ensamble.

VERONNA
Beaul doulx sire, elle vous ressamble.
Escripte y est votre face,
Je vous en rendz honneur et grace.
[Modo ostendat populo.]
Bonne gens, veez vous cy l’imaige
De son tresprecieulx visaige ?
Pour l’amour de ly l’ameray,
Il m’a baillié tresbelle amsaigne

La Passion Bourguignonne de Semur, in Émile Roy (ed.), Le Mystère de la Passion en France du XIV au XVI siècle. Slatkine Reprints, Genève 1974, p. 146

Traduzione in italiano di Manu

Segnalato da Manu


GUTE-URLS

Wordpress is loading infos from clicart

Please wait for API server guteurls.de to collect data from
www.clicart.it/giacomo/Displa...