1860-1862

Victor Hugo, La fine de Satan, poesia, 1886, Parigi, Francia. Quantin & Hetzel, pubblicato postumo.

Comme il montait, suant et piqué par les glaives, 

Une femme eut pitié, le voyant prêt à choir, 

Et l’essuya, posant sur son front un mouchoir; 

Or, quand elle rentra chez elle, cette femme 

Vit sur le mouchoir sombre une face de flamme.

Link al testo

Testo in italiano
Victor Hugo.jpg

Segnalato da Manu


GUTE-URLS

Wordpress is loading infos from clicart

Please wait for API server guteurls.de to collect data from
www.clicart.it/giacomo/Displa...